Le plantain : l’herbe sauvage indispensable qui pourrait sauver vos vacances !

Le plantain : l’herbe sauvage indispensable qui pourrait sauver vos vacances !

31 juillet 2019 1 Par celia

L’été est arrivé depuis maintenant un peu plus d’un mois avec les réjouissances estivales : journées plus longues, chaleur, vacances et farniente… Mais c’est aussi le moment du grand retour des insectes indésirables qui viennent souvent gâcher ce plaisir… Qui ne s’est pas fait piquer par une guêpes sur les plages en voulant défendre son pique-nique ? ou qui ne s’est pas retrouvé un matin plein de piqures de moustiques ? 

La nature est bien faite, car il existe une plante que l’on retrouve assez facilement (en général elle n’est jamais très loin lorsque l’on en a besoin) et qui peut nous être assez utile dans ces situations. 

Il s’agit du Plantain. Qu’il s’agisse du Grand plantain (Plantago major) ou du Plantain lancéolé (Plantago lanceolata), ils ont tout les deux les mêmes propriétés. 

Aussi nommé l’herbe aux 5 côtes, on le reconnait facilement grâce à ses 5 nervures qui partent du centre. Parfois lorsque l’on arrache une feuille les nervures dépassent encore.

Son nom plantain vient de la plante de pied, en référence à la forme ovale du Grand plantain.

Mais pourquoi cette plante est-elle une indispensable à avoir toujours près de soi ? 

Et bien simplement parce qu’elle est :

  • antihistaminique,
  • désinfectante
  • cicatrisante

Elle soulage donc les piqûres d’insectes et d’orties, mais également nettoie et aide aussi à cicatriser les plaies. 

Il vous suffit de la préparer en alcoolature (macération dans de l’alcool pour en extraire les principes actifs) plutôt pour le côté désinfectant, ou en macérat huileux (macération dans de l’huile pour en extraire les principes actifs) plutôt pour le côté cicatrisant et antihistaminique, ou encore en baume (macérât huileux transformé avec de la cire d’abeille pour une meilleure conservation et application).

Mais que faire si l’on a rien de tout cela sous la main et que l’on se fait piquer par un taon ou que l’on se blesse par exemple  ? 

Pas de panique comme je le disais plus haut le plantain est une herbe courante que vous n’aurez pas de mal à trouver autour de vous. Alors ouvrez bien les yeux et scrutez l’herbe à la recherche de l’herbe à 5 côtes. Une fois trouvée vous pouvez en prélever quelques feuilles et les préparer en infusion pour imbiber des compresses que vous appliquerez sur la plaie ou la piqûre ou sur les yeux en cas de conjonctivite due aux allergies. 

Si vous ne disposez d’aucun matériel vous pouvez simplement froisser des feuilles ou les mâcher avant des les appliquer sur la plaie ou la piqure.

En prévention aux allergies saisonnières vous pouvez aussi consommer le plantain en infusion à raison d’1 L par jours pendant 3 semaines à 1 mois.

Enfin, régalez-vous en dégustant ses fleurs au printemps (elles ont un délicieux goût de champignon) et ses jeunes feuilles à tout moment crues en salade ou pesto, ou cuites en omelette par exemple.